Les récits de l’enfance de Jésus aux yeux de l’historien

Daniel Marguerat, prof. honoraire ( Nouveau Testament) Université de Lausanne 

Daniel Marguerat a récemment publié ‘Vie et destin de Jésus de Nazareth’. Dans ce livre, il fait le point sur les recherches historiques concernant la personnalité de Jésus depuis 50 ans. Un long chapitre est consacré aux récits de l’enfance de Jésus : « Un enfant sans père ? » Il y dit qu’aux yeux de l’historien l’affirmation la plus vraisemblable est que Jésus est un enfant illégitime. Il nous présentera les arguments soutenant cette affirmation.

 

7ème dimanche de Pâques

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 29/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

            L’Evangile d’aujourd’hui est un appel à l’unité et pourtant, quand Jésus lance cet appel, il a devant les apôtres qui sont tous bien différents.  Il y a Pierre qui est généreux et spontané.  C’est lui qui a proclamé à Césarée de Philippe que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu.  Il est comme une trompette qui sonne fort et clair.  Mais il est aussi celui qui, par trois fois, a trahi Jésus au cours de sa Passion.  Il était généreux, mais plus impulsif que réfléchi.  Il y a – et il ne faut pas l’oublier – Jacques et Jean, que l’évangile appelle les fils du tonnerre, sans doute parce qu’ils étaient colériques et sanguins.

Lire la suite

6ème dimanche de Pâques

Auteur: Philippe Cochinaux
Date de rédaction: 22/03/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

« Mes chers enfants, je vous quitte... Je vais tous vous bénir, sans exception, vous pour qui j'ai tant prié tous les jours de ma vie, pour que vous soyez des foyers heureux et chrétiens et que vous restiez tous unis ». Ces paroles sont en fait les dernières prononcées par mon grand-père maternel. Après avoir dit ces quelques mots, il a béni ses huit enfants puis s'en est allé tout en douceur et en confiance de l'autre côté de la lumière. A suivi alors le temps de l'apprentissage de l'absence, d'un deuil à devoir faire pour continuer à vivre, une occasion d'enraciner sa propre vie dans ce qu'il avait semé en chacun de ses enfants et de ses petits-enfants. Chaque fois que nous faisons l'expérience d'un deuil, nous sommes forcés de faire ce type de chemin alors que souvent nous ressentons un vide, une grande absence, un profond silence.

Lire la suite

Cinquième dimanche de Pâques

Auteur: Didier Croonenberghs
Date de rédaction: 15/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Dans le très court extrait d’évangile que nous venons d’entendre, Jean semble se répéter et il y a deux mots qui reviennent d’ailleurs à plusieurs reprises… Le mot « amour » apparaît 4 fois. Il y a cependant un autre terme qui a davantage d’occurrences. Il s’agit du mot gloire ! Ce mot est utilisé 5 fois. Si, dans le langage courant, la gloire est spontanément associée à la célébrité, il en va autrement dans le vocabulaire biblique. Le mot gloire est fréquemment utilisé dans des sens  très différents, presque ambivalents. Glorifier signifie littéralement « donner du poids ». Glorifier quelqu’un, c’est le révéler tel qu’il est, donner du poids à ce qu’il est !  C’est faire en sorte qu’il s’épanouisse, qu’il resplendisse. La gloire de quelqu’un rayonne lorsque de la valeur est donnée à ses paroles, de l’épaisseur à sa vie ! Aimer quelqu’un, c’est le glorifier…

Lire la suite

Deuxième dimanche de Pâques

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 24/04/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Jésus ressuscité apparaît aux onze apôtres et il leur dit : « la paix soit avec vous ».  C’est le  même souhait que les Juifs comme les musulmans s’adressent aujourd’hui quand ils se rencontrent : c’est la shalom chez les Juifs et le salam aleikoum chez les musulmans.  Mais ici c’est un peu particulier.  C’est Jésus ressuscité qui apparaît.  Les apôtres sont terrifiés.  Ils se demandent si ce n’est pas un fantôme qui leur apparaît, un esprit qui revient du monde des morts et qui risquerait de les entraîner avec lui dans la destruction.  Jésus les rassure : la paix soit avec vous ! Mais les apôtres ne sont pas rassurés.  C’est Jésus qui est devant eux.  Or, si Jésus est mort sur la croix, c’est un peu de leur faute.  Ils l’ont abandonné.  Ils l’ont laissé entre les mains des pharisiens et de la foule.  Ils n’ont rien fait pour le sauver.  Ils ont peur que Jésus soit venu se venger de cette lâcheté.  Alors Jésus les rassure : il leur apporte la paix. 

Lire la suite

Fusion de la province de Belgique avec les Pays-Bas

Le Magister de l'Ordre Gerard Timoner OP est venu de Rome à Rotterdam, pour célébrer la fusion de la province des Pays-Bas avec celle de Belgique.
La province néerlandaise, qui existe depuis 1515, a couvert les Pays-Bas jusqu'en 1860. Dans les années 50 et 60, la province néerlandaise a été la plus grande du monde, avec environ 600 membres. Maintenant, les frères hollandais, au nombre de 33, continuent comme vicariat de la province belge.

Ce 30 mai 2022, les frères néerlandais ont élu un nouveau vicaire et deux conseillers. Il s''agit du frère René Dinklo OP,  de Stefan Mangnus OP et de Michael-Dominique Magielse OP.

Le provincial de Belgique —et maintenant aussi des Pays-Bas— Philippe Cochinaux OP, occupe cette fonction jusqu'au Chapitre de la Province belge, en décembre de cette année.

Ascension

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 26/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Jésus ressuscité est monté au ciel.  Qu’est-ce que cela veut dire pour nous aujourd’hui ? Tout d’abord, que Jésus est un vrai, un bon pédagogue.  Une fois ressuscité, Il ne s’est pas précipité au ciel pour rejoindre son Père.  Il est apparu en premier lieu à Marie-Madeleine et aux autres femmes venues au tombeau le jour de Pâques.  Il est ensuite apparu à Pierre, aux apôtres et à différents disciples, dont ceux d’Emmaüs.  C’est à ceux qu’il a voulu tout d’abord apparaître parce qu’ils étaient capables d’entrevoir le mystère de la résurrection.  Ce n’était pas évident de croire en Jésus ressuscité.  Certains disciples auraient pu croire rencontrer un fantôme.  C’est ce qui s’était passé avec Thomas.  Il n’a pas voulu croire en la résurrection du Christ.  Il a voulu mettre son doigt dans les plaies du Ressuscité pour reconnaître ce miracle de la vie.  Seuls ceux qui avaient connu Jésus depuis le début, c’est-à-dire depuis le baptême, pouvaient avoir l’esprit préparé pour recevoir cette nouvelle réalité : Jésus est vraiment ressuscité.  Les disciples d’Emmaüs eux aussi eurent besoin d’une longue explication donnée par leur compagnon de voyage.  Et c’est finalement grâce au partage du pain eucharistique que leurs yeux se sont ouverts.

Lire la suite

Sixième dimanche de Pâques

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 22/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Le texte d’aujourd’hui est bien connu.  Il a donné la prière que nous récitons tous les dimanches à la fin de la messe, après le Notre Père.  Il nous rappelle tout d’abord que la paix du Christ n’est pas n’importe quelle paix.  Il y a à ce sujet un très beau rite que les dominicains célébraient avant le concile.  Le prêtre, après avoir récité la prière, baisait le calice avant de souhaiter la paix du Christ à toute l’assemblée.  Cela nous rappelle une chose importante : la paix, ce n’est pas quelque chose qu’on possède, c’est quelque chose qu’on reçoit.  Nous sommes toujours agités par mille petits soucis.  On ne peut pas rester cinq minutes devant le Saint-Sacrement sans penser aussitôt au repas du soir, au travail du lendemain ou aux soucis familiaux.  Nous sommes sans cesse harcelés.  Le danger, c’est de devenir comme une petite feuille arrachée de son arbre et qui virevolte à gauche et à droite suivant la direction du vent.  Il n’y a plus de paix, plus de calme.

Lire la suite

Cinquième dimanche de Pâques

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 15/05/22
Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Il est intéressant de noter que Jésus attend que Juda soit sorti.  C’est seulement après ce départ que Jésus donne son nouveau commandement : « aimez-vous les uns les autres. » Pourquoi Jésus a-t-il attendu ? Peut-être parce qu’il ne voulait pas le dire à Judas.  Oui, mais pourquoi le lui cacher ? Jésus ne l’a pas caché, mais il ne le lui a pas dit parce que l’apôtre n’aurait rien compris.  En effet, Jésus avait ajouté : « comme je vous ai aimés. » Et comment Jésus nous a-t-il aimés ? Jusqu’à la mort.  Et même plus simplement, Jésus a accepté de renoncer à son confort personnel pour venir parmi nous.  Et cela, Judas ne pouvait pas le comprendre, ni l’accepter.  Oui, Judas a quitté sa maison pour suivre le Christ sur les chemins de Judée et de Galilée.  Il l’a fait parce qu’il trouvait son intérêt.  Jésus parlait bien.  Il disait de belles choses et il était tellement sympathique.  Mais il allait trop loin.  En disant qu’il était fils de Dieu, il dérangeait tout le monde, et surtout le grand-prêtre et les pharisiens.  En disant qu’il fallait manger son corps et boire son sang, il avait scandalisé tout le monde. Non, cela devenait trop dangereux pour Judas.

Lire la suite

La Cène du Seigneur

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 14/04/22
Temps liturgique: Triduum pascal
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Le Jeudi Saint, la veille de sa mort, Jésus a non seulement pris un dernier repas avec ses disciples, mais il leur a aussi lavé les pieds.  C’est extraordinaire ! Non seulement Jésus a voulu donner sa vie pour ses amis, mais il a voulu leur laver les pieds, comme un esclave le ferait pour son maître ou pour un hôte de qualité.  Il faut dire que laver les pieds de quelqu’un d’autre n’est pas une tâche agréable.  Et pourtant ce n’est rien en comparaison de ce que les parents font tous les jours avec leurs enfants en bas âge.  Ils doivent changer leurs langes, de jour comme de nuit, et même le dimanche midi au milieu d’un repas de famille.  Beaucoup d’hommes et de femmes accomplissent ainsi des tâches ingrates.  Ce sont les infirmières et les aides-soignantes qui nettoient les malades.  Ce sont aussi beaucoup d’adultes qui prennent en charge leurs parents à la maison.  Ce sont également des parents qui s’occupent de leur grand garçon trisomique ou paralysé.  C’est tous les jours, pendant des années, et même parfois pendant toute leur vie que ces personnes consacrent leur temps dans ce service humble et pas toujours amusant.  Aujourd’hui c’est un peu pour eux aussi que nous célébrons cette fête du Jeudi Saint.  Ils réalisent tous les jours ce que le Christ a lui-même accompli le dernier soir de sa vie.

Lire la suite

Dernières homélies

  • 1
  • 2

Rechercher

Jour liturgique homélie

Temps liturgique

Année liturgique

Publications

  • Face au scandale du mal

    Face au scandale du mal

    Comment peut-on parler d’un Dieu bon face à toutes les catastrophes qui accablent le monde ? A chaque époque, son drame et son malheur. Des chrétiens ont pu surmonter les plus grandes difficultés grâce à leur foi
  • Quand la vie déplace la pensée croyante

    Quand la vie déplace la pensée croyante

    Répondant à la demande d’amis théologiens, j’ai rédigé mes mémoires théologiques : « Quand la vie déplace la pensée croyante. Mémoires d’un théologien ». Il ne s’agit pas d’une autobiographie, car des éléments importants de ma vie ne sont
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

WebTV

  • L'expérience religieuse

     
  • Le droit canon et la liberté de conscience

  • 1
  • 2

Formation

  • 1
  • 2
  • 3

S'inscrire à la newsletter

Merci d'indiquer votre nom et votre adresse email pour vous inscrire à notre newsletter et vous tenir informé des activités des Dominicains de Belgique

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire